Les orbes : quel crédit peut-on leurs accorder ?

Les orbes sont souvent objet à polémique. Certains diront qu’ils ne s’agit là que de simples particules de poussière, quand d’autres diront qu’il s’agit là d’une manifestation d’origine paranormale.

Pour faire la part des choses il est important de savoir plusieurs choses à propos des orbes.

Tout d’abord, de quoi s’agit-il exactement lorsqu’on parle d’un orbe ? 

Un orbe est un genre de point lumineux rond et flou présent sur les photos ou les vidéos, souvent blanc mais qui peux parfois prendre une couleur bleuté, verdâtre, ou même doré. Il peut être associé à plusieurs choses parfaitement explicables d’un point de vue rationnel. Il peut s’agir d’une poussière réfléchie par le flash d’un appareil photo, au même titre que les pollens, les gouttes d’eau dû à l’humidité dans l’air, d’un reflet causé par une source de lumière, ou encore à des insectes qui seraient mal interprétés. Toutes ces explications valables par de simples causes naturelles nous force à être très vigilent quand on souhaite associer un orbe à une manifestation paranormale.

Dans ce cas, si on peux associer la plupart des orbes à des phénomènes naturels, pourquoi vouloir les associer à des phénomènes paranormaux ?

Car même si la plupart des orbes peuvent s’expliquer rationnellement, certains restent difficilement explicables. Pour identifier ces orbes qui peuvent être de l’ordre du paranormal, il faut tout de même une certaine rigueur qui est indispensable si on souhaite pouvoir leurs accorder du crédit.

Déjà, il faut dans un premier temps désactiver le flash si on utilise un appareil photo. C’est une première étape pour éviter les orbes provoqués par des artefacts dûs à la réflexion et à la diffraction de lumière sur des objets de petite taille en suspension dans l’air tel que les poussières, le pollen, les gouttelettes d’eau (y compris la brume), les flocons de neige, les insectes, poils, fils d’araignée, etc… Ensuite, il faut éviter de croiser une autre source de lumière qui pourrait créer un reflet sur l’objectif et créer par la même occasion des orbes. (reflets des rayons du soleil, d’une lampe, ou d’une autre source de lumière)

Pour ces raisons, on comprend vite qu’il est préférable d’enquêter de nuit, en faisant attention du coup lorsqu’on utilise une lampe de poche ou tout autre appareil qui pourrait créer un reflet. Pour prendre des photos de nuit sans flash, il suffit tout simplement d’utiliser une lumière infrarouge ou ultraviolet. Il en est de même si on utilise une caméra, plutôt que d’utiliser une lumière blanche visible, il faut préférer l’infrarouge ou l’ultraviolet pour les appareil en « full spectrum ».

Un autre paramètre important à considérer pour affirmer qu’un orbe est de nature paranormal est l’intelligence qu’il fait preuve dans son mouvement. Si un orbe change de trajectoire en plein vol ou possède une trajectoire très particulière différente d’une simple poussière tombant au sol, on peux dire qu’il fait preuve d’une certaine intelligence. Du coup, deux possibilités s’ouvrent à nous : il s’agit là soit d’un insecte, soit nous faisons face à une véritable manifestation d’une entité paranormale.

Nous avons respecter toutes les conditions de rigueur nécessaires (pas de flash, pas de lumière blanche, évité tous reflets possibles) mais nous avons tout de même un orbe qui se comporte de manière intelligente, comment savoir s’il s’agit d’un insecte ou d’une véritable entité paranormale ?

Ce cas n’est souvent vérifiable que par une caméra, vous comprenez bien qu’il est assez difficile de pouvoir déterminer avec précision qu’un orbe dispose d’un mouvement qui lui est propre par de simples photos, ce n’est bien-sûr pas impossible, mais cela nécessite que plusieurs photos soient prises sur une courte période et qu’on aperçoit l’orbe en question changer à plusieurs reprises sa trajectoire, c’est évidement beaucoup plus facile à identifier sur une vidéo.

Si la résolution des photos ou de la vidéo n’est pas assez grande, un insecte peux facilement être flou, et être interprété pour une entité paranormale. Il est donc important d’avoir un appareil de bonne qualité, pour mieux discerner les ailes de l’insecte en question, et ne pas le confondre avec une véritable entité. Cependant même avec une bonne qualité d’image, un doute subsiste toujours, il suffit que l’insecte passe rapidement et on peux se laisser duper. Mon expérience m’a appris que dans ce cas, le meilleure moyen de ne pas se faire avoir et de pouvoir dire avec presque certitude qu’on a bien affaire à une manifestation d’origine paranormale, est de voir si une autre preuve auditive ou énergétique est présente au même moment de l’apparition de cet orbe. (qu’on ai une corrélation de preuves) Par ce biais, il est beaucoup plus facile de pouvoir faire son choix, car si on dispose en plus d’une preuve auditive (un pve, une voix) ou d’une augmentation brusque du champ électromagnétique par exemple, cela donne beaucoup plus de crédit à la nature paranormale de l’orbe, et il constituera ainsi une véritable preuve d’une manifestation paranormale.

En conclusion

Il faut toujours faire attention lorsqu’on affirme qu’un orbe est d’origine paranormal. Des précautions sont nécessaires à prendre, et même lorsqu’elles sont prisent et que l’orbe en question montre une certaine intelligence, il est toujours préférable d’avoir une corrélation de preuves au même moment. De ce fait, on pourra dire avec presque certitude si un orbe peut être associé à une manifestation paranormale ou non.

orbe avec flashorbe sans flash

A voir aussi :

http://www.infos-paranormal.net/Reevaluer-les-Orbes.pdf

http://www.paranormal-encyclopedie.com/wiki/Articles/Orbe

http://www.neotrouve.com/?p=673