Définition fantôme et catégories d’hantises

S’il faut donner une définition précise de ce qu’est un fantôme je donnerai la même que celle d’Erick Fearson, c’est à dire : »Entité de pure énergie capable de manipuler l’environnement par des méthodes paranormales. »

Du point de vue d’un chasseur de fantômes, ces entités sont capable d’apparaitre n’importe quand (en plein jour comme de nuit) et n’importe où (hôtels, cimetières, maisons, châteaux, manoirs, églises, champs de bataille, forêts, etc…). Il n’y a pas d’endroits qu’ils ne peuvent hanter. Cependant, ce qu’on constate, c’est qu’on les trouvent généralement dans des endroits où se sont déroulés des faits tragiques ou violents (comme des suicides, des meurtres, des grandes batailles, etc…). Ils peuvent très bien être entendus sans pour autant être observés, tout comme ils peuvent être vus tout en restant silencieux, ou bien apparaitre face à nous sans qu’on puisse les toucher. Certains peuvent paraître aussi réels et solides qu’une personne vivante, alors que d’autres se manifestent sous forme de brume ou de sphère lumineuse.

Les fantômes sont tout à fait capables de manipuler physiquement l’environnement. Ils peuvent déplacer des objets, ouvrir et fermer les fenêtres et les portes, ils peuvent interférer avec les systèmes électriques, modifier le champ électro-magnétique, etc… Certains semblent conscients, intelligents, capables d’exprimer des émotions et de communiquer des messages aux vivants, alors que d’autres semblent simplement ignorer la présence humaine. Certaines théories semblent expliquer la nature de ces apparitions, cependant elles restent encore aujourd’hui difficilement vérifiables. L’étude du paranormal (ou parapsychologie) est un domaine très sensible et extrêmement délicat à étudier d’un point de vue scientifique, car il est impossible à l’heure actuelle d’obtenir à la demande un phénomène paranormal. L’approche scientifique consistant à pouvoir reproduire un phénomène de façon constante grâce à l’expérimentation n’est pas applicable dans ce cas, car même avec l’intervention de personnes dites « médiums », il n’est pas encore possible de pouvoir reproduire de façon récurrente des phénomènes de type paranormal, d’où la difficulté pour les parapsychologues de publier des résultats concluants.

Différents types d’hantise possibles

Il existe plusieurs catégories d’hantises. Je vais les énumérer brièvement pour que vous puissiez en avoir connaissance, cependant il n’y en a que deux qui m’intéresse vraiment en tant que chasseur de fantômes et dont j’entrerai plus en détail : la hantise résiduelle, et la hantise intelligente.

Hantise résiduelle

Il existe une théorie pouvant expliquer les phénomènes de hantise résiduelle : la théorie de la mémoire de la matière. Elle est issue de la physique quantique et suppose que l’emplacement ainsi que les matériaux qui composent le lieu hanté seraient capables de mémoriser une scène du passé. Sous certaines conditions, le lieu rejouerait inlassablement la scène à la manière d’un vieux film qui serait diffusé en boucle, encore et toujours. Avec le temps, ces manifestations auraient tendance à s’effacer progressivement jusqu’à disparaitre totalement. Les fantômes ne seraient rien d’autre qu’une « empreinte » visuelle ou auditive laissée par un évènement émotionnellement fort et souvent dramatique dans le lieu où s’est produit cet événement. Cette empreinte formée d’énergie, laquelle est libérée au moment du drame, est constituée de particules de lumières, restées en sommeil jusqu’à ce que certaines conditions les stimulent. Quand elles sont stimulées, elles se mettent à vibrer et de ce fait provoquent une projection holographique ou auditive d’un évènement passé.

Albert Einstein nous a appris qu’il était impossible de créer ou de détruire l’énergie. Néanmoins, elle peut être stockée et, par la suite, transformée en une autre forme d’énergie. Focalisons-nous maintenant sur le corps humain. Le corps de chaque être humain est composé à la fois d’énergie électrique et chimique. Nous stockons cette énergie électrique dans notre cerveau et notre système nerveux, alors que l’énergie chimique se trouve conservée dans nos organes. Quand nous mourons, qu’advient-il de cette énergie stockée dans notre cerveau et nos organes ? Si on se réfère aux lois d’Einstein, elle ne peut pas disparaitre, et se transforme donc en une autre forme d’énergie. On peut donc imaginer que les matériaux qui composent le lieu hanté absorbent cette énergie, un peu comme le ferait une éponge, et la restituent selon certaines conditions. Cependant tout le monde ne libère pas cette énergie lors du décès, sinon n’importe quel lieu de la planète serait hanté. Il semblerai que plusieurs paramètres soient nécessaires afin de créer une hantise résiduelle :

  • Dans la plupart des cas la mort doit être soudaine et violente. Il existe cependant une exception : une série d’évènements qui se répètent durant une longue période dans un même lieu peut relâcher assez d’énergie, permettant ainsi à une image ou à un son de se former.
  • Les lieux capables de stocker et restituer cette énergie sont souvent constitués de matières nobles tel que la pierre, le bois, la terre, l’eau. (les matières peuvent également se trouver sous terre comme par exemple du quartz)
  • Certaines conditions atmosphériques semblent devoir être réunies, tel que la pression barométrique, la température, ou encore les cycles lunaires. Les apparitions seraient également plus fréquentes en hiver, c’est à dire quand il y a plus d’électricité statique dans l’air, ainsi que les nuits de pleine lune.

Hantise Intelligente

Ce type d’hantise n’a rien à voir avec la précédente. On peut supposer que la plupart des manifestations entrent dans le cadre d’hantises résiduelles, cela dit, certaines situations ne peuvent pas les expliquer d’un point de vue rationnel. Lorsqu’on pose une question et qu’on obtient une réponse directe à cette question sous forme de PVE de catégorie A, il y a de quoi être perplexe, même pour un sceptique endurci. Il semblerai en effet que certains fantômes soient capables de communiquer avec nous, et seraient donc dotés d’une conscience. Ils ne peuvent pas toujours apparaitre devant nous, ou nous parler distinctement, ils cherchent alors d’autres moyens pour le faire. Ils peuvent par exemple essayer d’accaparer notre attention en déplaçant un objet, en faisant un bruit quelconque, ou encore en éteignant ou en allumant une lumière, comme le ferai un enfant ne sachant pas trop comment s’y prendre. La théorie spirite suppose que les fantômes sont la manifestation de l’âme des défunts. Le principe intelligent de l’Homme serait contenu dans son âme, et le corps serait simplement une enveloppe physique servant à l’incarnation sur terre. Les fantômes ne seraient donc rien d’autre que des âmes en souffrance « coincées » dans notre monde; soit parce que la mort a été tellement violente qu’ils se retrouvent dans un état de « trouble » et ne réalisent pas qu’ils sont morts; soit parce qu’ils ne souhaitent pas volontairement quitter le lieu qu’ils hantent, ou ne peuvent simplement pas le quitter. Il y a plusieurs raisons à ca :

  • Une tâche reste encore à accomplir et empêche le fantôme de partir en paix. Par exemple, s’il s’agit d’un meurtre, le fantôme va tout faire pour dénoncer son assassin auprès des personnes qu’il rencontrera. Dans un premier temps en se faisant remarquer, puis en essayant d’établir une communication jusqu’à ce que quelqu’un l’écoute et lui vient en aide. (Ce type de fantôme est inoffensif, il souhaite simplement qu’on lui vienne en aide)
  • La personnalité très matérialiste et égoïste du fantôme n’arrive pas à accepter la perte de ses biens ou de la personne qu’il a aimé. Exemple : un jeune homme très ambitieux qui est à l’aube d’une grande carrière, vient de trouver l’amour de sa vie, et la maison de ses rêves. Survient alors un tragique accident qui lui ôte brutalement la vie, lui brisant ainsi tout espoir de trouver le bonheur et de réaliser ses projets. Cet homme là, très matérialiste et ayant une très forte personnalité, aura toutes les chances de se trouver dans un état de colère intense par l’injustice qu’il vient de subir, et décidera alors par esprit de vengeance d’empêcher à quiconque d’habiter sa maison, et fera également en sortes de briser tous les couples heureux qu’il croisera. (Ce type de fantôme sera souvent agressif envers les personnes qui envahissent son lieu, souhaitant leurs faire peur ou leurs faire du mal)
  • Le fantôme en question a commis des crimes pendant son existence humaine et doit en assumer les conséquences. Sa punition étant dans un premier temps d’être forcé de rester sur les lieux de ses crimes pendant un temps indéterminé, revoyant en boucle l’atrocité de ses actes, lui faisant ressentir les émotions de ses victimes, et afin d’essayer de lui faire comprendre le mal de ses actions. Il sera dans un second temps forcé d’accomplir des incarnations dites « d’expiation », afin de se faire pardonner. (Ce type de fantôme sera souvent très agressif, du moins jusqu’à ce qu’il réalise qu’il continuera à souffrir indéfiniment tant qu’il ne changera pas de comportement)

Hantise d’objets

Même s’ils sont rares, il semblerai bien que certains objets soient hantés. On les appelle aussi des « Hauntics » qui vient de l’Anglais et signifie « antique » et « hanté ». Tout comme les hantises résiduelles, il semblerai que ces objets soient capables d’attirer et de retenir une forme d’énergie qui peut être positive comme négative. Ils peuvent être de toutes sortes (bijoux, meubles, véhicules, restes d’ossements humains, etc…) et sont souvent anciens. Ces objets ont sans doute été marqués par un évènement tragique. L’un de ces objets les plus célèbre est sans aucun doute la malédiction lié à la Porsche Spyder de James Dean.

Hantise de type Poltergeist

Egalement appelé « esprit frappeur », les cas de poltergeist se traduisent par une variété de phénomènes physiques : bruits violents provenant des murs, déplacement d’objets, portes qui claquent, lampes qui s’allument et s’éteignent sans raison, départs de feux inexplicables, etc… Toutes ces manifestations aussi impressionnantes soient elles ne sont en aucun cas provoqués par un fantôme. Il s’agit plutôt d’un cas de psychokinèse (PK) inconscient déclenché par une personne présente dans le lieu où se déroule le phénomène. Les parapsychologues se sont aperçus que les responsables de ces poltergeists sont majoritairement de jeunes adolescentes, inconscientes de provoquer ces phénomènes. On peut remarquer des constances dans la personnalité de ces jeunes filles. Dans la grande majorité des cas, celles-ci souffrent de troubles psychoaffectifs. Elles sont généralement introverties et refoulent toutes leurs émotions comme : l’anxiété, la colère, la dépression, les phobies, les obsessions, l’hystérie, et parfois la schizophrénie. Les manifestations tendent à diminuer et à s’arrêter quand la personne responsable passe le cap de l’adolescence ou quitte le lieu, ou bien encore quand les tensions émotionnelles et psychologiques de la jeune fille sont résolues. Enfin, un poltergeist peut rarement se révéler dangereux, ce qui n’est pas le cas des autres hantises.

Hantise de type démoniaque

Beaucoup de chasseurs de fantômes croient en l’existence des démons, dont ils constatent leurs présence lors de leurs enquêtes. Personnellement, je ne suis pas du tout d’accord avec eux. Les preuves de l’existence des démons tient uniquement à des agressions de type griffures (en général par trois, marque de l’anti-trinité), brûlures, possessions corporel, sensations de malaises, PVE menaçants, ou encore nous apparaitre sous forme non humaine. En quoi ces informations nous prouvent-elles l’existence des démons ? Les agressions peuvent très bien être faits par un fantôme très hostile, ayant vécu une existence humaine comme nous tous. Les hantises intelligentes sont tout à fait capables de faire les même choses, et de mentir quand à leur identité. Ils sont comme ils ont été de leurs vivant, s’ils ont tués des êtres humains, ils possèdent peut être encore cette soif de meurtre, même s’ils n’ont plus de corps physique.